Pages Menu
Formulaire de contact Inscription à la newsletter    
   

La régulière proposée par Noam Cartozo

 le 21 avril 2014
Partage twitter de cette fiche Partage facebook de cette fiche

 

Le vase et la fleur

 

Un vase se sentant seul pour l’hiver

Admirait une fleur qui semblait lui plaire.

Il décida d’inviter la demoiselle

Qui le rendrait plus beau et elle plus belle.

Cette dernière accepta sa proposition

Mais en lui imposant une condition:

Je viendrai, dit-elle, mais pas sans mes sœurs.

Cela coûte cher de jouer au joli cœur.

Le vase, vide, ne se posa pas de question

Et accepta sans une hésitation.

Elles, nombreuses, entrèrent, sommet à la base.

Très vite, leur abondance brisa le vase.

Ô qui comme Narcisse est tombé dans l’eau ;

La beauté a frappé et en a fait trop.

De ce cimetière nous retenons une leçon :

Le superflu ne garantit rien de bon.

Noam Cartozo

Voir toutes les autres fiches